Luttes

Télécharger le dernier tract de Valenciennes en PDF : tract

Le 27 Février, le 1er Ministre a lancé la plus grande attaque contre les droits des cheminot.e.s depuis bien longtemps en prônant l'ouverture de la SNCF à la concurrence et à en finir avec le statut de cheminot.e.s. 

L'arrivée d'opérateurs privés au sein de la SNCF ne sera pas une aubaine pour les usagers.

 

Le train sera encore plus couteux demain.

Le but du secteur privé est de faire du profit. Effectivement on ne peut imaginer les entreprises privées  investir massivement dans le réseau sans espérer en retirer un profit, on n’imagine pas non plus le privé assuré des trains sur des lignes non rentables.

L'ouverture de la SNCF à la concurrence, au secteur privé se verra bien entendu au niveau des salarié.e.s par une précarisation du personnel. Mais aussi du point de vue des usagers : on peut déjà prévoir une hausse des prix du billet par exemple.

 

Fermeture des petites lignes : débrouilles-toi  et trouves un autre moyen de transport !

Effectivement : 56 lignes dont 20 dans les Hauts de France sont menacées de suppression car elles sont jugées "peu rentable "! Parmi les lignes susceptibles de disparaitre on retrouve des lignes tel que Lille - Comines, Valenciennes – Lourches, Lille - Béthune, Douai - Cambrai Près de 190 gares sont alors menacées de fermeture !

Le gouvernement demande que les lignes qui n'ont pas de rentabilité soient remises aux régions. Une décision qui conduira presque nécessairement à une fermeture des lignes citées. La décision en  reviendra aux Régions qui seront contraintes, soit d’investir lourdement dans la régénération des voies et l’achat de  matériels soit de mettre en place des moyens de substitution sous forme de bus ou de fermer purement.

En ne finançant pas les travaux nécessaires sur le réseau et en ouvrant à la concurrence, le gouvernement va tuer les "petites lignes".

Tu as l'habitude de prendre ces lignes ? Et bien il ne te reste plus qu'a acheter une voiture et passer le permis afin de te rendre sur ton lieu d'étude/travail.

En tant que lycéen.ne.s et étudiant.e.s nous devons nous battre pour un service public de qualité :

 

Soutenons les cheminot.e.s !