Luttes

Télécharger le communqiué en PDF : communiqué

Les militants du syndicat étudiant, lycéen et apprenti (SÉLA) CGT du Nord, réunis en commission exécutive ce jeudi 6 novembre, appellent l’ensemble des futurs-travailleurs et futures-travailleuses à s’engager dans la lutte contre le projet de saccage des retraites Macron-Delevoye.

Ce projet de passage d’un système par points calculé sur l’ensemble des périodes d’activité nie la prise en compte des aléas de la vie et touche particulièrement les femmes. Le montant des retraites baissera d’emblée de 10 à 30% selon les métiers lors de la mise en place du nouveau système, par simple fait de la prise en compte de l’ensemble de la carrière, y compris les petits boulots mal payés de début de carrière contre simplement les « meilleures années » dans le système actuel.

Qui plus est, vue le climat social de colère qui gronde en France, le secrétaire du syndicat d’accompagnement patronal qu’est la CFDT, Laurent Berger, a d’ores-et-déjà proposé de ne réserver ce recul de nos droits qu’aux futurs-travailleurs, c’est-à-dire à tous les étudiants, les lycéens et les apprentis.

Nous exigeons le retrait de ce projet.

Le mois qui vient va nous permettre de poursuivre le travail d’information et de mobilisation déjà engagé. Nous appelons à prendre toutes les initiatives militantes dans les entreprises et les établissements scolaires (Universités, Lycées, CFA) pour informer les futurs-travailleurs de la réforme et de ses eets an de débattre de nos revendications et de la grève à venir pour le maintien et l’amélioration des 42 régimes de retraites existants.

Si celui qui se bat n’est pas sûr de gagner, celui qui ne se bat pas est sûr de perdre ! C’est pourquoi nous appelons à construire la grève reconductible à compter du 5 décembre 2019, date de la 1ère journée d’action interprofessionnelle (cheminots, pompiers, travailleurs du commerce, des services et de la distribution, enseignants, urgentistes, personnels hospitaliers, Gilet Jaunes, retraités, étudiants, lycéens, apprentis, et bien d’autres encore…). Tous ensemble nous pouvons stopper ce recul de nos droits !

Comme étape de mobilisation avant la date du 5 décembre, nous appelons les étudiants, les lycéens et les apprentis à organiser dans les Universités, les lycées et les CFA des assemblées générales an d’informer la jeunesse sur le sort que lui réserve Macron et son gouvernement.

Ils disent que nous ne sommes rien, soyons tout !

Tourcoing, le 15 novembre 2019