FLLASH - Faculté de Lettres, Langues, Arts et Sciences Humaines

Depuis le second semestre de l’année scolaire 2016 – 2017, les étudiant.e.s de première année d’histoire- géographie sont confronté.e.s à un certain problème. Les 3 groupes de Travaux Dirigés (TD) effectifs au semestre 1 se sont vu regroupés en 2 groupes.

Ce rassemblement expose plusieurs soucis pour les étudiant.e.s. En effet, les licencié.e.s d’histoire de première année se retrouvent donc à 60 en TD, dans des amphithéâtres. Le nombre moyen d’élèves en TD est normalement de 30 par classe.

Le taux de réussite des élèves dépend de la concentration, et donc de l’importance apportée par le ou la professeur.e à chacun.e des élèves. La hausse du taux d’effectif en TD accentue le taux d’échec. Dans de telles conditions un.e élève étudiant l’histoire-géographie à Valenciennes se voit alors en position d’infériorité face un.e étudiant.e apprenant la même matière a Lille.

Une réduction du nombre de place par soucis d’économie ? C’est une Université pénalisant les étudiant.e.s ! C’est inacceptable !

Ce que nous exigeons :

  • Le retour au nombre maximum de 30 élèves par TD, et des cours effectués dans des classes afin de permettre une plus grande proximité avec le ou la professeur.e.
  • Ainsi qu’une meilleure considération des conditions de travail des étudiant.e.s.

C’est pour cela que le syndicat a demandé une rencontre d’urgence ce 18 janvier 2017, à M. Hirschi, directeur de la FLLASH.

Le SEL-CGT informera les étudiant.e.s de la FLLASH, des avancées suite à la rencontre. Il accompagnera les étudiant.e.s de la licence d’histoire – géographie dans leurs revendications.