UVHC - Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis

Téléchargez le tract en PDF : tract

Le 15 octobre, les votes auront lieu pour élire les représentant.es étudiant.es et le 11 ceux du personnel.

Des étudiant.es et doctorant.es seront élu.es dans 3 conseils pendant 2 ans :

  • Conseil d’Administration (CA) 4 sièges
  • Conseil de la Recherche (CR) 4 sièges
  • Conseil de la Formation et de la Vie Étudiante (CFVU) 14 sièges

Les personnels seront élus dans des proportions différentes pendant 5 ans.

Avant, il y avait plus de représentant.es du personnel et des étudiant.es.

Ces conseils concernent toute l’UPHF et désormais même l’ESAD et l’ESAC dans le cadre de notre “Université expérimentale”. Cette même Université qui a déjà fait fermer de nombreuses formations récemment.

Nous avions décidé il y a 2 semaines de ne pas nous présenter. Nous avons été contacté par la liste “UniVert et Solidaire” pour faire liste commune, nous avons refusé. Cette liste ne dit pas la vérité aux étudiant.es : pour gagner de nouveaux droits, il faut se mobiliser. Etre dans l’instance, c’est pour appuyer les luttes et avoir les bonnes informations. Enfin, y être permet de s’opposer aux décisions néfastes que prend la Direction de l’Université : fermeture des bâtiments de plus en plus tôt par exemple et totale pendant les vacances (“pour faire des économies”).

Les listes présentées de représentants du personnel, des profs comme des BIATSS sont derrière le président actuel de l’Université. Aucune liste parmi toutes ne s’affiche en opposition à lui, c’est un danger pour la démocratie sur notre fac.

Nous avons analysé les 2 professions de foi étudiante et celles des listes d’enseignant et BIATSS.

Aucune allusion aux réformes, pourtant nombreuses, de l’ESR qui ont bouleversé le paysage universitaire depuis 10 ans. Le leitmotiv de la gouvernance actuelle est la soutenabilité financière : le résultat est la fermeture de formations.

Les listes des représentants du personnel sont toutes dans la suite des listes sortantes et aucune n’évoque ce que les salariés subissent : harcèlement professionnel, usure professionnelle, réforme du temps de travail et des retraites…

La réforme des retraites, annoncée par le gouvernement anti-social est déjà soutenue par la CFDT et l’UNSA.

Nous sommes inquiets de constater que les personnels de l’Université ne seront défendus que par des élu.es si peu revendicatif.ves et pour un bon nombre élu.es depuis plus de 10 ans.

Sommes-nous dans une Université publique avec des droits gagnés de haute lutte depuis 1968 ou dans une boîte de formation avec des droits d’inscription toujours plus élevés ??

Dans ces conditions, Artiba est déjà réélu dans un fauteuil. Pour qu’il ait le moins de légitimité, ne nous rendons pas au bureau de vote ! Ainsi, il ne pourra pas s’appuyer sur ce scrutin, et les listes en carton non plus.

Nous appelons donc les personnels à s’abstenir le 11 octobre et les étudiant.es le 15 !

Nous ne sommes pas condamné.es à vivre sous le joug du capitalisme. Avec des rapports de force, nous avons déjà gagné, partiellement, des luttes à l’ISTV ou ailleurs ! N’hésitez pas à nous contacter, vous informer sur notre site, nous signaler les problèmes que vous rencontrez et, pour les résoudre, à vous syndiquer !

La planète va crever, nous pourrions faire une Université autosuffisante plutôt qu’une nouvelle INSA ! Rejoignez le SELA-CGT pour donner plus de droits aux étudiant.es et être soutenu.e en cas de souci avec la fac ou autre : ensemble, nous irons beaucoup plus loin.