COMUE Lille Nord de France

Ces notes sont communes avec Sud Etudiant Lille et les 8 doctorant.es élu.es de la liste R2D2 (Résister, Rassembler et Défendre les Doctorant.e.s)

Première séance du Conseil Académique de la COMUE, près de 4 ans après sa création, suite à des recours d’horribles syndicalistes et à une non-séance en mai 2016, ajournée suite à notre intervention. Et oui !

Peu de présent.e.s, y compris côté étudiant.e.s (2 UNI, 1 SUD-CGT, pas d’InterAssos et pas d’UNEF).


Il est d’abord proposé de désigner des membres extérieurs, représentant.e.s du « monde économique ». 3 dirigeant.e.s d’entreprises nous sont proposé.e.s : seule une candidate est présente.

Les élu.e.s R2D2 et SUD-CGT contestent la présence de représentant.e.s du privé dans les conseils de la COMUE : quels sont les intérêts pour le privé ? La CFDT défend cette présence, utile pour l’insertion professionnelle des étudiant.e.s et doctorant.e.s. Le Président abonde sur la « professionnalisation » et l’apport des entreprises dans ce cadre : on parle d’une PME d’assainissement, d’un entrepreneur qui a fait faillite et d’un dirigeant de centre d’apprentissage. Justement, un des candidat.e.s amène un certain nombre de questions puisque l’une de ses entreprises est en liquidation judiciaire. Les entreprises qui ferment et délocalisent, c’est ça le monde économique !
Votes : 35 Pour, 10 Contre (SUD-CGT, R2D2, SNESup-FSU, CGT), 3 Abstentions, 1 NPPV.

Sur le règlement intérieur du conseil lui-même, plusieurs remarques sont abordées (NPPV non pris en compte dans les modalités de vote, visioconférence, délais de réception des documents, affichages des délibérations…). Mais on nous informe que le dit règlement, déjà voté par le CA de la COMUE, ne pourra être modifié. On sert à quoi alors ? D’ailleurs il n’y a pas de vote.

Il est alors temps d’élire le Président du Conseil Académique. Il y a un seul candidat, professeur en science de l’éducation à l’ESPÉ.

Un élu R2D2 pose la question de la formation doctorale, absente de sa profession de foi : recueillir les besoins, harmoniser les crédits, valoriser les formations extérieures au Collège Doctoral… Le Président de la COMUE nous explique que les formations sont pensées avec les entreprises et les professionnels… mais pas avec nous ? Une élue R2D2 pose la question de la position du candidat sur la Loi ORE. Pas vraiment de réponse, hormis sur la formation doctorale. L’UNI dénonce une formulation dans un tract du SNESup : « défaillance démocratique universitaire ». Vu le déroulement du conseil, on ne comprend pas l’intervention de l’UNI : la défaillance est sous leurs yeux. Mais l’UNI connaît peu la démocratie, c’est pour ça.

Un élu SUD-CGT demande comment la démocratie sera améliorée. Réponse : ce sera de la concertation. Trop de vide.
Votes : 29 Pour, 20 Blancs (dont R2D2, SUD-CGT et d’autres).